>
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Oubliettes ouvre à nouveau ses portes ; nous vous souhaitons la bienvenue.
Merci d'éviter de privilégier les Sang Purs.

Partagez | 
 

 i am a full grown man + elladora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




Date d'Inscription : 16/04/2013
Messages : 56

MessageSujet: i am a full grown man + elladora.   Lun 19 Aoû - 19:48

elladora.



Tu te sens si humilié.
Vraiment. Trahi ; blessé. Il y a même un moment déjà que tu n'as plus parlé, te contentant de laisser ta tête se balancer de gauche à droite aux mouvements de la dilligence, cognant régulièrement l'épaule de ta cousine. A laquelle tu n'as pas même accordé un regard depuis que tu as pris place à ses côtés, il y a une éternité d'après toi. Il n'y a qu'une chose dont tu aies réellement envie ; de saisir ton nouveau balai, tes affaires, et de partir te défouler sur le terrain de Quidditch. Tant pis s'il pleut déjà, que ton uniforme finirait maculé de boue, ou même que tu serais strictement le seul à partir jouer. D'ailleurs tu commencerais sans aucun doute ton année avec tes premières retenues avant même que les cours aient repris, mais tu t'en moques éperdument. De toute façon, fatalement, tu ne tiens jamais une semaine avant d'écoper de tes premières punitions ; alors un jour de plus ou de moins.

Tu ne rêves que d'abattre ta batte, ou même une branche, voir ton poing, sur quelque chose - peu importe réellement quoi -, encore, et encore. Et puis, encore. Quoi que, quelque part vers la tête de ce que tu souhaiterais le plus frapper avec, se trouve le batteur des Serpents. Un cousin éloigné, il te semble. Foutaises. Tu le hais, tout comme tu hais tous les Vert et Argent, pratiquement. Si seulement leur wagon avait pu avoir un accident ; rien que le leur. Enfin, tu ne l'aurais certainement pas supporté, et le résultat aurait été pire, mais dans un sens ta colère aurait été apaisée. A la place, tu aurais certainement saisi ta baguette pour jeter un sort à la première personne qui se serait approchée, l'accusant de sabotages, de meurtres, et d'autres stupidités du genre. Finalement leur compartiment a bien fait de demeurer intact ; au moins conserves-tu ta fierté. Ha, ha.
Ou alors, on les tue tous nous même.. !
Tu redresses brusquement la tête en souriant à personne en particulier, convaincu de ton idée l'espace d'un instant. L'air particulièrement fier de toi tu adresses même un regard à Elladora, qui ne doit pas avoir la moindre idée de qui il faut tuer, à vrai dire. Ce qui n'est pas un gros souci en soi, finalement. Elle comprendra, ou non. Tu t'en moques pour être tout à fait honnête, tant qu'elle te suit dans ton plan vengeur. Certes, la plupart ne t'ont rien fait de particulier, mais de toute façon, si tu en éliminais une - n'importe laquelle. évidemment ; ce n'est pas ciblé -, d'autres te tomberaient sans aucun doute dessus. Alors autant tous les faire disparaître. Si seulement tu en étais capable. Et puis, tu sais que tu finirais par le regretter. Laissant retomber ta tête contre le bord de ton siège tu marmonnes, ton autre main sur ta baguette.
Tu sais, les.. Ecureuils. J'ai toujours.. Détesté. Les écureuils. Ça bouffe ta baguette, en plus.
Pour le moment tu estimes l'échange de mots de l'après-midi, et l'énervement en résultant, trop récents pour pouvoir te confier réellement. Toi qui n'aimes pas particulièrement les cours, avais pourtant attendu presque avec impatience la rentrée, passant la plupart de tes vacances à voler. Voler, rêver, écrire. Écrire une lettre, la déchirer, recommencer. Aller te chercher un verre, écrire à nouveau. Rayer un mot, une phrase ; brûler le papier. Retourner voler. T'allonger dans l'herbe, et imaginer Gaunt, à qui s'adressaient toutes ces missives inachevées, n'atteignant jamais leur destinataire. Quelle sublime façon de débuter l'année. Sauter dans le lac entièrement nu, avec uniquement de la compote sur ton corps, t'aurait paru moins grave ; plus divertissant. Et moins, bien moins lourd de conséquences. Certes, l'on aurait rit un moment, mais tu en aurais aussi été, une fois séché et rhabillé.

De toute façon, même si tu ne t'étais pointé stupidement là-bas, quelque chose d'autre du même goût serait forcément arrivé. Tu étais forcé de finir affiché dès le premier jour, visiblement. Ça a quelque chose de rassurant, que de t'assurer que tu n'y es pour rien ; que c'était écrit. Que tu aurais pu faire tout et n'importe quoi pour l'éviter, ce serait tout de même arrivé. Tu ne fuis pas la réalité, Gideon, tu la modules simplement de façon à ce qu'elle t'arrange un minimum ; en cet instant, qu'elle te permette de recouvrir un rien qu'un peu de fierté. Nouveau regard vers ta cousine, tu plisses légèrement les yeux, l'observant avec attention. Elle aussi a été plutôt présente durant ta relâche scolaire, quoi qu'elle le fût réellement ; physiquement. Elle t'accompagna voir ce match dont tu rêvais depuis des mois, essaya des balais avec toi. Fut simplement présente, comme la meilleure amie qu'elle est. Tu t'en veux presque, d'être dans cet état désespéré et haineux en sa présence, sans même vouloir t'ouvrir à elle. Pas que cela l'aurait forcément intéressée, simplement.. Tu vois cela pratiquement comme une forme de mensonge à son égard, ce que tu as toujours difficilement pu supporter. Aussi bien que tu attends, et espères, de sa part qu'elle soit en tout instant sincère envers toi, tu te forces généralement de l'être, même lorsque les remontrances de sa part suivent.

Non, vraiment, tu ne sais ce que tu serais, si elle n'était pas avec toi ; là. Enfin, si. Tu serais pâtissier, et vivrais de tes gâteaux, et finirais par mettre tragiquement fin à tes jours en sautant du haut d'un pont. Ou alors, tu parviendrais à devenir batteur professionnel, comme tu en as toujours rêvé et, en plein match, frapperait si fort avec ton 'arme', que le coup te reviendrait à l'arrière du crâne, et ferait exploser ta cervelle au choc. Décorant ton balai, ton uniforme et les personnes les plus proches avec de petits morceaux rougeâtres et sûrement un peu mous, de toi. Quoi que, à ce que l'on te répète régulièrement, il ne doit pas y avoir grand chose, à la place de ton cerveau.
Enfin. Moi, cette année, je vais travailler. Vraiment. Fini les conneries, les devoirs en retard, et les sorties en douce. Même ralentir un peu sur le Quidditch, j'pense. Mais si, j't'assure ! Tu devrais faire pareil, avec tes BUSEs.. Demain, on va s'entraîner ?
Tu lui souris sans trop avoir à te forcer, faisant craquer tes doigts avec un air presque content de toi. Tu n'es pas certain de l'avoir inquiétée avec ton mutisme et ta mine absente des dernières heures, mais si tel fut le cas, tu te refuses à le faire plus encore. Jamais tu ne lui causeras la moindre peine.





nous sommes un
This is it boys, this is war, what are we waiting for ? why don't we break the rules already ? i was never one to believe the hype ; save that for the black and white. i try twice as hard and i'm half as liked, but here they come again to jack my style.
RedSky


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Date d'Inscription : 29/07/2011
Messages : 3304

MessageSujet: Re: i am a full grown man + elladora.   Mer 21 Aoû - 13:37

Rédigé en écoutant ta fucking chanson en boucle dans cette vidéo de malade de dix heures http://www.youtube.com/watch?v=B2lncdgW3QA (a)

❝ i am a full grown man ❞

Lorsqu’Ella avait enfin pu sortir du wagon des préfets, elle avait été la première a se précipité dehors. En passant devant sa sœur, celle-ci lui avait retenu le bras pour lui murmurer « Fais attention à tes fréquentations, Ella. », ce qui avait grandement perturbé la Gryffondor. Elle détestait ce genre de mise en garde qui lui montrait que même si sa sœur lui avait pardonné sa maison, elle ne pardonnerait pas un autre petit ami de sang impur. Comme si c’était sa faute si elle était tombée amoureuse d’un sang mêlé. Mais Ella avait retenu la leçon, et elle avait juste eu envie de gifler sa sœur pour sa remarque. Elle n’était pas sa mère. Furieuse, elle avait quitté le wagon à la recherche d’Alyson, en prenant bien le soin de saluer chaque sang impur de sa connaissance. Même si Isadora ne la voyait pas, elle savait qu’elle l’avait fait, et c’était vraiment satisfaisant pour elle. Mais elle n’avait pas le temps de faire l’enfant, elle était pressée de retrouver ses amis et d’oublier ce sentiment horrible qu’elle avait eu en la présence si proche de Jedusor. Il y avait définitivement quelque chose d’étrange avec ce gars. De plus, elle savait que son si intelligent directeur de maison s’en méfiait aussi, ce qui prouvait qu’il y avait quelque chose. Ella se dépêcha de longer le Poudlard’ Express tout en lançant un regard dans chaque wagon à la recherche de sa meilleure amie. Dans un renfoncement, elle eu le choque de voir son cousin, Gideon, dans une conversation animée avec une Serpentard de son année. Elle les avait déjà vu ensemble, et savait qu’il s’agissait de Briséis Gaunt, une fille qui avait déjà joué avec le cœur de son cousin l’année d’avant, bien qu’il ne lui en avait jamais parlé. Voyant qu’il ne l’avait pas remarqué, les yeux trop fixés sur la beauté brune à qui il faisait face, Ella décida de ne pas intervenir, puisqu’il n’avait jamais voulu lui parler d’elle. Elle respectait ça, et décida aussi de ne pas en parler à Alyson, dès qu’elle l’aurait trouvé. Elle était déjà suffisamment inquiète, pas besoin d’inquiéter aussi sa meilleure amie.

Ella la trouva enfin dans l’avant dernier wagon, avec trois autres filles de leur année, toutes de Gryffondor aussi. Ella entra sans hésitations, et vit l’une des filles se terrer dans un silence boudeur tandis que les autres saluaient Ella. Rejetant son envie de lui demander quel était son problème, elle préféra retrouver une place près de la fenêtre, juste en face d’Alyson, tandis que les trois autres allaient naturellement plus vers la porte pour leur laisser leur intimité. Bien qu’elles s’étaient toujours bien entendu avec les autres filles de leur année, Aly et Ella n’étaient jamais aussi bien que lorsqu’elles n’étaient qu’à deux. Ella se pencha vers Aly pour lui murmurer « Alors, c’est quoi son problème à Margaux ? » Aly compris directement de quoi Ella parlait, et lui expliqua que Margaux s’était longuement plainte de ne pas avoir été nommée préfète, se considérant comme la meilleure élève, disant qu’Ella n’était pas assez sérieuse, qu’elle avait déjà le Quidditch pour elle, et compagnie, et Ella eu toutes les peines du monde à ne pas en faire une affaire publique ici et maintenant. Elle remarqua que la brune la fixait d’un regard noir, et lui rendit un regard encore plus froid. Si elle voulait la guerre, elle allait l’avoir, mais il ne fallait pas qu’elle oublie que seule l’une d’elles avait le pouvoir de distribuer des retenues. Pour ce qui était des points, Ella s’était promis de ne jamais enlever de points à Gryffondor, même si c’était vraiment mérité. Elle ne pourrait jamais faire de mal à sa maison.

Ella avait passé le reste du trajet à n’écouter qu’à moitié ce que lui disait Alyson, repensant tantôt à Jedusor, tantôt à Gideon et sa Serpentard, et parfois aussi à cette stupide Margaux. Gideon était venu les rejoindre un peu après que Ella l’ai croisé, mais il ne fit aucune remarque sur cela et prétendit avoir passé du temps avec des gars de son année avant de les trouver enfin. Elle respecta son désir de taire cette affaire, encore une fois, mais remarqua qu’il n’avait pas l’air de superbe humeur, montrant que son altercation ne s’était pas passée selon ses désirs. Finalement, Ella était allée guider les première année jusqu’aux barques où ils feraient leur trajet avant de se dépêcher à rejoindre Aly et Gideon qui lui avaient gardés une place dans une diligence. Affalé contre elle, son cousin semblait de méchante humeur. « Ou alors, on les tue tous nous même.. ! » Sortant enfin de son long silence, il sembla penser à voix haute, et Ella lui lança un regard interrogatif tandis qu’il se redressait brusquement. « Qui ça ? » Il semblait fier de lui, et Ella le soupçonna d’avoir prévu dans sa tête le meurtre de tous les Serpentard pour se venger de sa jolie brune, incluant Ella dans son plan, de toute évidence. Souriant malgré elle, Ella se dit qu’il avait peut-être raison, elle serait ravie de ne plus avoir Jedusor dans les parages. « Tu sais, les.. Ecureuils. J’ai toujours.. Détesté. Les écureuils. Ça bouffe ta baguette, en plus. » Haussant les sourcils, Ella regarda son cousin comme s’il était devenu fou. Elle, elle ne s’était jamais approché suffisamment d’un écureuil pour qu’il ai l’occasion de manger un bout de sa baguette, et s’il avait osé essayé, il se serait pris un sort dont il ne se serait pas relevé avant d’avoir eu le temps d’essayer de poser ses dents sur le précieux bois de sa baguette. C’était sûrement là une tentative pitoyable pour se rattraper d’avoir pensé tout haut juste avant. Elle lui tapota la main plusieurs fois. « Mais oui, bien sûr, y’en a un qui a besoin de sommeil je crois bien. » En vérité, Ella était vraiment inquiète pour son cousin. Il s’était toujours conduit de manière étrange, mais cette fois, ce n’était plus amusant, c’était juste.. Inquiétant. Ella aurait voulu lui en parler, ou qu’il se confit à elle, mais elle ne pouvait définitivement pas l’y forcer. « Enfin. Moi, cette année, je vais travailler. Vraiment. Fini les conneries, les devoirs en retard, et les sorties en douce. Même ralentir un peu sur le Quidditch, j’pense. Mais si, j’t’assure ! Tu devrais faire pareil, avec tes BUSE.. Demain, on va s’entraîner ? » Il lui souria, semblant content de son petit discours, montrant clairement qu’il souhaitait changer de sujet, bien qu’aucun sujet n’était encore vraiment sur le tapis. Cependant, ces dernières paroles étaient encore plus perturbantes. Comme si son cousin était capable de travailler vraiment. Elle ne l’avait jamais vu être sérieux avec les études, et il s’en était toujours sorti tout juste, c’était sa façon de faire. Ça ne serait pas Gideon s’il ne rendait pas tous ses devoirs trois semaines en retard. Quant à ralentir le Quidditch, c’était la plus grosse stupidité de la journée. D’ailleurs, Ella n’avait pas pu s’empêcher de glousser à cette partie du discours. Mais ensuite, qu’il lui conseil à elle de faire la même chose, elle qui a toujours les meilleures notes possible, ce qui promettait sa réussite dans son désir de devenir Auror, c’était vraiment fort. Dans sa dernière phrase, cependant, Ella retrouva son cousin. Il prétendait vouloir aller plus doucement sur le Quidditch, mais ensuite, il proposait un premier entraînement, le premier jour des cours ! « Evidemment qu’on va s’entraîner ! Mais ne rêve pas, d’ici là tu auras probablement eu tes premières heures de colle ! » Elle lui adressa un sourire angélique pour lui montrait qu’elle plaisantait. « Et puis les BUSE, ça sera du gâteau, j’en suis persuadée. » Habituellement très sûre d’elle, Ella était sûre de réussir facilement cet examen. Elle n’avait jamais eu le moindre problème avec les examens de fin d’année, et pensait que ceux là n’étaient qu’une version légèrement plus difficile et stressante des examens habituels. Mai si Ella se remettait en question, ça ne serait plus Ella.


(c) sweet.lips



Because of You

«Les gens ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i am a full grown man + elladora.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ou trouver un Pad et canopy Loola up full
» [résolu]fiesta full tuning parue GTI MAG
» Sérum État de grâce (Full of Grace)
» SUV DACIA DUSTER 1,5DCi 110ch PRESTIGE full options
» Combat médiéval FULL CONTACT
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oubliettes :: Poudlard :: Le parc et le lac-